!!

Avis aux invités: certaines sections de ce forum ne sont accessibles qu'aux membres inscrits.

Pour vous inscrire, il suffit de remplir ce formulaire. Quelques exemples de sections auxquelles vous n'avez pas accès pour l'instant: - L'atelier - Présentation des membres et de leurs Porsche - Partenaires et Guide des bonnes adresses - Petites annonces de pièces détachées

Auteur Sujet: Le serpent de terre de la voiture électrique  (Lu 11497 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jice17

  • Membre régulier
  • ***
  • Messages: 837
  • Oukéllé contente la betoune à son poupoune
  • Ville: La Rochelle
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #60 le: 14 Novembre 2013, 14:01:53 »
pas uniquement et meme si c'est interdit il y a encore des mecs qui vivent comme  au siècle dernier..



En ligne Hc4000

  • Membre régulier
  • ***
  • Messages: 783
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #61 le: 14 Novembre 2013, 19:16:42 »
Un super article à lire (un peu long, la dernière page, la 7 est une synthèse proche de la notre).

http://www.autodeclics.com/article/50709-le_marche_du_ve_en_question.html

Hors ligne Agato

  • Ghostbuster atomique
  • Membre intoxiqué
  • *****
  • Messages: 23 583
  • Aura : incommensurable
    • GarageBook
  • Ville: , riviera varoise
Re : Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #62 le: 14 Novembre 2013, 19:42:08 »
pas uniquement et meme si c'est interdit il y a encore des mecs qui vivent comme  au siècle dernier.. Francois Hollande en traineau
Il serait capable de nous mettre une taxe genre vignette sur les chiens...
words don't come easy to me

En ligne Hc4000

  • Membre régulier
  • ***
  • Messages: 783
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #63 le: 15 Novembre 2013, 09:41:37 »
Dernier essai en date de la Zoé: Et c'est pas la joie
http://www.lepoint.fr/auto-addict/essais/renault-zoe-une-semaine-en-apnee-automobile-14-11-2013-1756764_651.php

L'avis d'auto-addict après un essai intéressant:

L'AVIS D'AUTO-ADDICT. Maniable, nerveuse à basse vitesse, la Zoé est très plaisante à conduire en ville. Elle est aussi confortable, même si sa suspension se montre sensiblement plus ferme que celle d'une Nissan Leaf pour citer une autre électrique. De quoi préserver une certaine vivacité de comportement sur route où la Zoé peut s'aventurer sans problème, même si ses reprises faiblissent nettement au-dessus de 70 km/h. Dans ce contexte, il est toutefois recommandé de renseigner sa destination sur le système de navigation qui permet de visualiser immédiatement si l'autonomie disponible est suffisante pour parvenir au but, et qui vous indique le cas échéant les bornes de recharge disponibles à proximité du parcours programmé.
Dans le cas contraire, l'angoisse de la panne sèche se fait vite obsédante. C'est particulièrement vrai sur parcours escarpé, contexte dans lequel l'autonomie annoncée fond comme neige au soleil. Il faut alors se raisonner et anticiper l'autonomie que le freinage régénératif découplé très efficace de la Zoé permettra de regagner en descente. Plus facile à dire qu'à faire. Néanmoins, l'expérience montre alors que l'autonomie annoncée de 150 km apparaît tout à fait plausible à l'usage. Il est cependant plus prudent de tabler sur un maximum de 100 km s'il fait très froid, ou très chaud, et encore moins si vous empruntez les voies rapides ou autoroutes, très énergivores.
Au final, si la Zoé se montre très convaincante sur le plan dynamique, il faut juste garder à l'esprit qu'elle s'adresse à un public restreint de clients particuliers. Ceux qui disposent déjà d'une autre voiture pour les longs trajets et d'un garage pouvant recevoir une Wall-box. Avec leur Zoé, ils devront rouler moins de 100 km d'une traite au quotidien mais, paradoxalement, plus de 10 000 km par an, afin que les économies de carburant réalisées compensent le prix minimum de location de batterie (79 € TTC par mois). Conditions d'autant plus compliquées à remplir avec une voiture qui ne peut se recharger que sur des bornes prévues à cet effet, qu'elle soient individuelles, publiques, ou AutoLib. Si vous avez coché toutes les cases ci-dessus, la ZOE est faite pour vous et ne devrait pas vous décevoir.


LES PLUS
- Agrément de conduite en ville
 - Compromis confort/comportement
- Charge possible sur borne de 3 à 43 kW...


LES MOINS
- ... mais impossible en 2 kW sur prise domestique
- Possibilité d'improvisation réduite
- Finition moyenne

le texte complet:
http://www.lepoint.fr/auto-addict/essais/renault-zoe-pour-une-elite-militante-de-l-electrique-01-03-2013-1634942_651.php


Hors ligne Nigo

Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #64 le: 15 Novembre 2013, 10:13:56 »
ça me fait penser aux smartphones, si tu peux pas les recharger tous les soirs oublie; je regrette mes téléphones du tiers-monde avec un mois d'autonomie :lol:

Hors ligne Agato

  • Ghostbuster atomique
  • Membre intoxiqué
  • *****
  • Messages: 23 583
  • Aura : incommensurable
    • GarageBook
  • Ville: , riviera varoise
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #65 le: 15 Novembre 2013, 10:32:21 »
Ça existe encore mais pas en smartphone... ;)
words don't come easy to me

Hors ligne Nelson

  • Membre intoxiqué
  • *****
  • Messages: 21 091
Re : Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #66 le: 15 Novembre 2013, 10:32:35 »
Ceux qui disposent déjà d'une autre voiture pour les longs trajets et d'un garage pouvant recevoir une Wall-box. Avec leur Zoé, ils devront rouler moins de 100 km d'une traite au quotidien mais, paradoxalement, plus de 10 000 km par an,

avec ça on doit deja couvrir une grande majorité des franciliens qui prennent leur caisse pour aller au taff (et qui ont un pavetard :) ....j'ai pas de pavetard )

En ligne Hc4000

  • Membre régulier
  • ***
  • Messages: 783
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #67 le: 15 Novembre 2013, 10:43:57 »
Euh...c'est quoi un pavetard???

Hors ligne Agato

  • Ghostbuster atomique
  • Membre intoxiqué
  • *****
  • Messages: 23 583
  • Aura : incommensurable
    • GarageBook
  • Ville: , riviera varoise
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #68 le: 15 Novembre 2013, 10:52:07 »
Un pavillon je suppose. ;)
words don't come easy to me

Hors ligne Bruno Brazil

  • Membre pilier
  • ****
  • Messages: 1 369
    • GarageBook
  • Ville: Oisly
  • Pays: France
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #69 le: 15 Novembre 2013, 14:24:17 »
En gros, si on synthétise, il faut impérativement faire plus de 50 bornes/jour, mais moins de 100, et JAMAIS d'imprévu nécessitant de faire 30 bornes de plus... ne pas prendre ni d'autoroute ni de voie rapide... ne pas habiter une région trop froide, ni trop chaude... avoir un pavillon impérativement... ça réduit quand même singulièrement la clientèle !

En IDF, soit on prend sa caisse pour aller jusqu'au boulot (et là, si on est en grande couronne, l'autonomie est plutôt limite), soit on prend sa caisse pour aller jusqu'à la station RER / francilien la plus proche. Et là, la distance est trop courte pour que ce soit rentable. Donc, cela reste vrai pour ceux qui sont à moins de 25 bornes de Paris, vont à leur boulot en bagnole, et ont un pavillon. Mais quand on est en proche banlieue, on a souvent une station pas trop loin, donc on prend d'autant moins sa caisse. A la limite, pour la clientèle bobo su sud-est parisien, ça devrait le faire.

Hors ligne Nelson

  • Membre intoxiqué
  • *****
  • Messages: 21 091
Re : Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #70 le: 15 Novembre 2013, 14:52:37 »
En IDF, soit on prend sa caisse pour aller jusqu'au boulot (et là, si on est en grande couronne, l'autonomie est plutôt limite), soit on prend sa caisse pour aller jusqu'à la station RER / francilien la plus proche. Et là, la distance est trop courte pour que ce soit rentable. Donc, cela reste vrai pour ceux qui sont à moins de 25 bornes de Paris, vont à leur boulot en bagnole, et ont un pavillon. Mais quand on est en proche banlieue, on a souvent une station pas trop loin, donc on prend d'autant moins sa caisse. A la limite, pour la clientèle bobo su sud-est parisien, ça devrait le faire.

T'habite pas la RP toi ?

En ligne Hc4000

  • Membre régulier
  • ***
  • Messages: 783
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #71 le: 15 Novembre 2013, 15:13:43 »
Non, le Loir et Cher il a dit!

Les châteaux de la Loire quoi...

Hors ligne Bruno Brazil

  • Membre pilier
  • ****
  • Messages: 1 369
    • GarageBook
  • Ville: Oisly
  • Pays: France
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #72 le: 15 Novembre 2013, 17:41:19 »
Je connais très bien l'IDF... Déjà vécu, bossé, et beaucoup circulé là-bas. J'ai d'ailleurs toujours un appart, à Boulogne-Billancourt. Ceci dit, je me suis quasiment toujours cantonné à l'ouest de Paris/IDF.

Hors ligne Nelson

  • Membre intoxiqué
  • *****
  • Messages: 21 091
Re : Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #73 le: 15 Novembre 2013, 17:44:31 »
Je connais très bien l'IDF... Déjà vécu, bossé, et beaucoup circulé là-bas. J'ai d'ailleurs toujours un appart, à Boulogne-Billancourt. Ceci dit, je me suis quasiment toujours cantonné à l'ouest de Paris/IDF.

A Boulogne la vraie reponse est de ne pas avoir d'auto
mais les franciliens ne se limitent pas à cette proche banlieue et à aller travailler a Paris ou a proximité
on est des milliers a faire de l'interbanlieues (oui on a rien compris à la vie... quel mer de :-( )

on doit etre bcp a faire ces +50 -100km/j sans avoir envie ou la possibilité de faire autrement que de prendre l'auto

Hors ligne Bruno Brazil

  • Membre pilier
  • ****
  • Messages: 1 369
    • GarageBook
  • Ville: Oisly
  • Pays: France
Re : Le serpent de terre de la voiture électrique
« Réponse #74 le: 15 Novembre 2013, 18:27:58 »
A Boulogne, bien sûr que ça ne sert à rien ! Surtout que j'ai une station de métro à 200m...

Ceci dit, quand j'habitais Rueil, c'était pas pareil... Le RER était à 2km, c'était déjà plus chiant. Mais même si je devais faire un trajet à Courbevoie, par exemple (je l'ai fait pas mal) je préférais prendre le Bus, trop galère de se garer à Courbevoie... Mais si il n'y a pas de bus, cela peut être assez galère!. Surtout que la mode, dans les grands groupes, c'est de bazarder leurs sièges qui se trouvaient dans des endroits "accessibles" pour se délocaliser dans des endroits carrément pas pratiques, mais tellement moins chers... Ils te racontent que il y aura des navettes, sauf que elles ne sont jamais à l'heure qu'on souhaite... Vraiment, pour rien au monde je ne voudrais revenir en IDF !

Toi, c'est ton cas ? Je ne savais pas que tu étais en IDF !! T'es à combien de KM de ton boulot, et est-ce que tu habites en pavillon ? Et si oui, qu'est-ce qui te retient justement par rapport à l'achat d'une Zoë ? Puisque comme tu dis, t'es pile dans la cible, cela permettrait de mieux comprendre les freins à l'achat...